Le parcours pour devenir un basejumper professionnel : Combien de sauts en parachute sont nécessaires ?

basejump
14 janvier 2024 par Admin

Le parcours pour devenir un basejumper professionnel : Combien de sauts en parachute sont nécessaires ?

Le basejump est un sport extrême qui consiste à se jeter dans le vide depuis des hauteurs vertigineuses, telles que des immeubles, des antennes ou des falaises. La pratique du basejump requiert une grande maîtrise technique et mentale, c’est pourquoi il est essentiel de passer par plusieurs étapes avant de pouvoir s’y adonner pleinement. Parmi ces étapes, les sauts en parachute occupent une place prépondérante. Dans cet article, nous répondrons à la question : combien de sauts en parachute avant de faire du basejump ?

L’importance des sauts en parachute dans l’apprentissage du basejump

Les sauts en parachute représentent une excellente préparation au basejump, car ils permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour pratiquer ce sport en toute sécurité.

La maîtrise de la chute libre

Lors d’un saut en parachute, le parachutiste évolue en chute libre pendant plusieurs dizaines de secondes avant d’ouvrir son parachute. Cette phase de chute libre permet de développer des compétences indispensables pour le basejump :

  • La stabilisation : savoir contrôler sa position dans les airs pour maintenir une trajectoire stable.
  • La gestion de la vitesse : apprendre à moduler sa vitesse de chute pour ajuster son atterrissage.
  • La conscience situationnelle : être capable d’évaluer rapidement la distance au sol, les obstacles et les autres sauteurs dans l’espace.
Lire aussi  Les clés pour devenir un basejumper professionnel : formation et progression

La gestion de l’ouverture du parachute

En basejump, le timing de l’ouverture du parachute est crucial pour assurer un atterrissage en toute sécurité. En effet, avec des hauteurs de saut beaucoup plus faibles qu’en parachutisme traditionnel, le basejumper dispose de très peu de temps pour réagir en cas de problème. Le saut en parachute permet d’apprendre à :

  • Ouvrir son parachute au bon moment : savoir déterminer quand il est temps de déployer son parachute en fonction de la hauteur et de la vitesse de chute.
  • Gérer les incidents d’ouverture : être capable de résoudre rapidement les problèmes qui peuvent survenir lors de l’ouverture du parachute (sangles emmêlées, voile non gonflée, etc.).
  • Choisir le matériel adapté : utiliser un type de parachute spécifique au basejump et savoir régler ses équipements pour optimiser leur performance.

Combien de sauts en parachute avant de pratiquer le basejump ?

Il n’y a pas de réponse universelle à cette question car cela dépend de plusieurs facteurs tels que la motivation du sauteur, son niveau de compétence et son expérience préalable dans les sports aériens.

Le point de vue des organisations spécialisées

Les fédérations de parachutisme et les écoles de basejump recommandent généralement un minimum de 200 sauts en parachute avant de se lancer dans le basejump. Cette recommandation repose sur l’idée qu’un sauteur ayant effectué 200 sauts a acquis suffisamment d’expérience et de compétences pour se confronter aux défis du basejump.

L’apprentissage personnalisé

Cependant, chaque individu apprend à un rythme différent et il est possible que certains sauteurs soient prêts à franchir le pas du basejump après moins de 200 sauts en parachute. Dans ce cas, il est essentiel de faire preuve de discernement et d’évaluer honnêtement ses capacités avant de s’engager dans une pratique aussi risquée. Il est également important de noter que la quantité de sauts en parachute n’est pas le seul critère à prendre en compte pour déterminer si un sauteur est prêt à pratiquer le basejump. D’autres facteurs, tels que la maîtrise des techniques de vol, la capacité à gérer le stress et les conditions météorologiques, ainsi que l’expérience dans d’autres disciplines aériennes (parapente, wingsuit, etc.), peuvent également être déterminants.

Lire aussi  Guide ultime pour s'initier au Base Jumping

Les étapes clés pour progresser du parachutisme au basejump

Pour faciliter la transition entre les sauts en parachute et le basejump, voici quelques conseils à suivre :

Se former auprès d’un professionnel

La formation auprès d’un instructeur expérimenté est indispensable pour acquérir les compétences nécessaires en toute sécurité. Il est recommandé de choisir une école ou un centre de formation reconnu et de suivre un programme d’entraînement adapté à ses objectifs.

Acquérir de l’expérience dans différentes conditions

Il est important d’effectuer des sauts en parachute dans diverses conditions météorologiques et sur différents types de sites (aérodromes, montagnes, etc.) afin de se préparer aux défis que présente le basejump. En outre, la pratique d’autres disciplines aériennes peut être bénéfique pour développer ses compétences de vol.

Participer à des stages et événements spécialisés

Des stages et événements dédiés au basejump sont organisés régulièrement dans le monde entier. Ces rassemblements sont l’occasion d’apprendre auprès de professionnels, de rencontrer d’autres pratiquants et de s’immerger dans la culture du basejump. En conclusion, il n’y a pas de réponse unique à la question « combien de sauts en parachute avant de faire du basejump ? ». Il est essentiel d’évaluer ses compétences, de se former auprès de professionnels et d’acquérir de l’expérience dans différentes conditions avant de se lancer dans ce sport extrême.